Dans la foulée de Ducati, qui a présenté, il y a neuf jours de cela, la moto qui défendra ses couleurs, Yamaha a fait de même. Une machine qui devrait être censée leur faire jouer le titre.

Ducati avait ouvert le bal des présentations des véhicules qui évolueront dans le Moto GP 2018. Ce mercredi, juste après midi, c’est Yamaha qui a présenté les siens pour la saison à venir. Une présentation importante pour le constructeur automobile japonais, qui est très attendu sur cet exercice 2018. Après une année 2017 en demi-teinte, qui a été la moins prolifique depuis 2007. Une année couronnée par seulement quatre succès ainsi que d’une troisième place au concours des constructeurs, derrière ses principaux rivaux, Honda et Ducati.

C’est donc au Centre de Création Contemporain de Madrid que le constructeur a dévoilé la nouvelle YZR-M1, qui n’a que pour but de ramener à l’écurie une nouvelle couronne de champion du monde.
Ce n’est tout de même qu’un prototype, qu’une version temporaire de l’engin. Des essais collectifs prochains arriveront pour confirmer et fignoler les derniers réglages et ajustements. Les premiers tests sont d’ailleurs prévu dimanche prochain, en Malaisie. Même si on attend donc la version finale, quelques nouveautés ont été annoncées. La principale se situe sur les flancs de la moto, ou le logo du sponsor “Movistar” n’est plus vert, mais blanc.

C’est Massimo Meregalli qui, en l’absence de Lin Jarvis, a confirmé l’objectif majeur de la saison pour Yamaha : “Je suis convaincu que si nous pouvons rendre la moto plus régulière pour nos deux pilotes, nous allons pouvoir nous battre pour le titre. Le titre, ce sera notre objectif principal pour cette année”.
Un manque de régularité qui a fait défaut l’année dernière, sur la M1, qui été très gourmande au niveau des pneus. Un point que l’équipe a perfectionner, ajouter à cela une évolution technologique, qui, l’espère Meregalli, portera ses fruits : “Au terme de ces cinq premiers jours d’essais, nous avons pu déjà établir une base pour la moto, que Valentino et Maverick vont pouvoir utilisé à Sepang […] Il faut d’ailleurs que nous confirmions en Malaisie ce que nous avons pu déterminer en novembre dernier. Nous allons travailler sur l’électronique, un domaine où nous avons souffert l’an passé, notamment au niveau de la gestion des pneus”

La constance est aussi recherchée du côté de la marque nippone : “L’objectif reste le même, être près dès le début, et être en capacité de se battre pour le podium lors de chaque course, ce afin de viser le titre en fin de saison”

Autant dire que le ton est donné du côté de Yamaha, qui espère donc que son travail portera ses fruits et lui permettra d’atteindre ses objectifs, à savoir les sommets mondiaux du moto GP.