Quand nous mettons une table, il y a toute une histoire qui se raconte ; si vous tendez bien l’oreille, vous allez l’entendre ! Nous vous parlons aujourd’hui de l’incontournable accessoire de table : la fourchette. Elle est certes un petit outil sur notre table, mais la fourchette a complètement révolutionné l’art de la table. Il existe plusieurs types de fourchettes mais les plus répandues de nos jours sont :

  • Fourchette de table
  • Fourchette à dessert
  • Fourchette à poisson
  • Fourchette à crustacé
  • Fourchette à escargot
  • Fourchette à fondue
  • Fourchette à gâteau
  • Fourchette à salade

Cependant, cela ne fut pas pareil à l’époque d’antan. Il n’y avait pas tant de fourchettes pour tant d’utilisations. Nous vous en parlons dans cette rubrique !

Les origines – Un peu d’histoire ça vous dit ?

A vue d’œil, la fourchette est comme une fourche. L’usage de cette fourche remonte dans les temps anciens. Les Egyptiens utilisaient une fourchette, une grande fourchette pour être plus précis, afin de pouvoir manipuler et attraper les ingrédients dans le chaudron. Ces grandes fourchettes n’étaient pas aussi définies et bien taillées comme les fourchettes d’aujourd’hui mais le principe resté le même. Les fourchettes que nous connaissons furent inventé à l’époque de l’empire Byzatin.  Quand la princesse byzantine Théodora Doukas épousa le doge de Venise Domenico Selvo en Italie, elle emmena la fourchette dans ses bagages. Ce fut une fourchette en or. Au départ, en Italie, la fourchette fut utilisée pour les pâtes puis ensuite l’utilisation s’est répandue en Europe.

Comment l’avons-nous adopté en France ?

C’est Catherine de Médicis qui emmena la fourchette en France mais son utilisation resta limitée pour la consommation des poires cuites. Cependant, le fils de Catherine, Henri III, après avoir fait un tour en Italie, s’est aperçu que les gens utilisaient les fourchettes à deux dents pour consommer des pâtes. Il a trouvé cette idée ingénieux de pouvoir manger sans se salir les mains. Il décida alors de se servir de la fourchette dans son restaurant.

L’évolution – De deux à quatre dents !

Au fur et à mesure, les français se sont familiarisés avec cet outil de table. C’était un accessoire qui maintenant trouva sa place sur la table du roi. Il fallait attendre la fin du XVIIe siècle pour que la fourchette devient vraiment une fourchette de table avec quatre dents. Avec quatre dents, il est beaucoup plus facile de piquer ou d’attraper sa nourriture pour manger sans se salir les mains.

Le saviez-vous ?

La règle d’or de la table, c’est de toujours placer sa fourchette à gauche de l’assiette. Il y a deux types de table : à la française et à l’anglaise. Dans les deux cas, les fourchettes sont placées à gauche mais la différence est sur la position des pointes. A la française, il faut toujours placer les pointes vers le bas. La raison est très historique. C’est un usage qui date de la Renaissance. Les gens de la haute société avaient pour habitude de graver leurs armoiries sur le dos de la fourchette. Il fallait donc que les armoiries soient visibles, d’où le fait de placer les pointes vers le bas. A l’anglaise, c’est le contraire. Les armoiries étaient placées sur la face du manche et donc les pointes devaient se tourner vers le haut.

La prochaine que vous passez à table et que vous tenez votre fourchette, n’oubliez pas de raconter son histoire !